This content requires Adobe Flash Player 10. Click here if you would like to install it now ?

5

Carte des lieux de fabrication

Accueil > Les Cidres de France > Carte des lieux de fabrication

Carte des lieux de fabrication

Le cidre français est principalement originaire de Normandie et de Bretagne. Il est également bien présent dans une partie des Pays de Loire et des régions Nord-Picardie.
Ces régions constituent l'essentiel de la production et, avec la région parisienne, la zone principale de consommation (plus de 60% des achats).
Quelques bassins traditionnels s'ajoutent à cette liste (Pays d'Othe au sud de la Champagne, Savoie, Pays basque…) et, autrefois très répandu, le cidre peut encore se trouver, à petite échelle, dans de nombreux villages de toute la France.

Les indications géographiques protégées (IGP) Bretagne et Normandie

Faisant écho à l'importance de ces régions, où le cidre est ancré dans la tradition, 2 IGP (Indications Géographiques Protégées), le « Cidre de Bretagne » et le « Cidre de Normandie », ont été mises en place à la fin des années 90 et reconnues par la Commission Européenne en 2000. Ces indications représentent aujourd’hui une part significative de la production et garantissent :

  > un produit issu exclusivement de fruits à cidre (différents des pommes de tables),
  > des fruits provenant strictement des régions délimitées,
  > une transformation réalisée exclusivement dans ces mêmes régions.


Tout cidre portant la mention « de Normandie » ou « normand », « de Bretagne » ou « breton », doit satisfaire à ce cahier des charges strict, et se soumettre à un contrôle de certification par un organisme indépendant, qui donnent au consommateur la garantie de l’origine géographique et d’une traçabilité totale. Le logo IGP européen est apposé sur la bouteille.
Les cidres IGP présentent une certaine diversité, chaque élaborateur gérant ses propres assemblages et techniques de fabrication. Les variétés autorisées ne se recoupent qu’en partie entre Bretagne et Normandie et le verger ne présente pas le même équilibre entre types variétaux dans les deux zones. Les types de cidres produits diffèrent donc selon la région du fait de la distribution des matières premières disponibles :

  > Les cidres de Bretagne se caractérisent par une couleur qui varie du "jaune paille" à la teinte "brun acajou" selon la composition variétale locale et le terroir et par des arômes riches, charpentés et rustiques, aux notes fruitées et fleuries, enrichies d'arômes de maturation (notes épicées). Selon les catégories de cidre, les caractères sucre, amertume, acidité et astringence présentent un équilibre spécifique propre à chaque fabricant de cidre de Bretagne en fonction des mélanges variétaux et du savoir faire.
   
  > Les cidres de Normandie présentent une couleur qui varie du "jaune clair" à la teinte "orangée foncée". Ils sont généralement de couleur assez soutenue du fait de la prédominance de variétés de fruits riches en polyphénols qui s'oxydent fortement au moment du cuvage de la pulpe. Ils se caractérisent par des arômes puissants, variés, avec une dominante fruitée (pomme, agrume, pêche, abricot) et fleurie (anis, tilleul, rose) accompagnée d'une pointe sucrée (cacao, caramel, miel). La composition variétale des vergers normands conduit à des cidres à dominante de saveur douce et douce-amère.

 


Les AOC Pays d'Auge et de Cornouaille

Il existe actuellement deux zones sous AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) : le Pays d'Auge (Normandie) et la Cornouaille (Bretagne). Les pommes sont des variétés traditionnelles sélectionnées. Les vergers sont identifiés pour assurer la traçabilité. Les cidres sont pur jus, la prise de mousse se fait en bouteille, et la clarification du moût se fait par défécation (voir fabrication). Ces cidres sont très typés, et leur appréciation dépend du goût de chacun. Les bouteilles n'étant pas pasteurisées, ces produits peuvent évoluer. Le lieu de prédilection pour les trouver et les consommer restent les régions d’origine, où ils sont bien identifiés et où l’on évite les inconvénients d’un transport long. Mais l’amateur pourra les dénicher où qu’il se trouve.
 

Les cidres typiques de petites régions traditionnelles

Pour les curieux ou les connaisseurs, d’autres bassins de production localisés jouissent d’une typicité de produit et d’une réputation particulières. Certains s’intéressent d’ailleurs à la possibilité de mettre en place des démarches de qualité et de provenance du type AOC ou IGP. Parmi ces petites régions de production traditionnelle, on peut par exemple mentionner le Cotentin, le Bessin, le Pays de Caux, le Perche, le Maine et, en dehors des grandes zones de production, le Pays d'Othe (au sud de la Champagne).
 

Le cidre label rouge Royal Guillevic

Le cidre label rouge Royal Guillevic est un cidre élaboré à partir d’une seule variété de pomme à cidre, la Guillevic (c’est l’un des seuls cidres « mono-variétaux »). Son cahier des charges, visant une qualité constante, repose évidemment sur une sélection drastique des fruits et sur des engagements au niveau de la production des pommes (suivi technique des producteurs, raisonnement des traitements…) et de la transformation. Le Royal Guillevic est un cidre aux arômes de fruits frais, parfait à l’apéritif ou au dessert.